maison paille et ossature bois

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Solivage, ossature, etc.

L'histoire (re) commence par la pose du plancher.

La dernière semaine de juillet, les charpentiers commencent le chantier par la pose du solivage (solives de 25x10 cm) sur les murs de refends de la cave. Ensuite ils clouent des liteaux sur les solives puis ferment par de l'OSB, dessus, dessous. Nous aurons ainsi des coffres prêts à être isolés.

DSCF8659.jpg

De retour le 17 août, l'équipe des Trois attaque la construction de l'ossature des murs du rez-de-chaussée. En fin de semaine, on a déjà une bonne idée des volumes...et c'est grand ! L'OSB est cloué sur les montants d'ossature. Il sert à contreventer la structure, et nous avons souhaité qu'il soit posé en intérieur. On compte sur lui pour jouer le rôle de frein-vapeur. Il faudra scotcher les joints entre plaques et tous les interstices afin d'obtenir une bonne étanchéité à l'air. On reviendra sur ce poste quand on s'y mettra...

 

DSCF8629.jpg

Une deuxième livraison de bois et nous voici au complet. Tous les éléments sciés par M. Berlier de Saint-Sauveur sont désormais sur le terrain, prêts pour l'assemblage. Les arbres sont des douglas, issus des forêts entre Saint-Sauveur et Saint-Régis, la partie sud du massif du Pilat (à une 20aine de km de chez nous). Nous avons envie de laisser un maximum de bois apparent dans la maison. Le scieur ne pouvant pas livrer des bois rabotés, on a donc la chance de passer 5 jours derrière le rabot ! Heureusement, la bête qui nous est aimablement prêté pour l'occasion fait 30 cm de large, et en une passe c'est suffisant. Mais c'est dur dur, et quand le vent s'en mêle il fait un joli ballet de copeaux autour de nous. Résultat : les 50 solives de l'étage sont passées au rabot (ce qui nous fera un beau plafond) et pareil pour les pièces de la charpente. Sur la petite maison, le chantier avait été interrompu et les solives avaient passées un hiver et un printemps sans protection : le bois avait grisé, dans le salon, ça ne nous emballait pas des masses.

DSCF8926.jpg

A l'époque, on avait donc repris tout le plafond à la ponceuse à bande, les bras en l'air, ce qui n'avait pas été une grande partie de rigolade. C'est en souvenir de ce super moment qu'on a préféré agir tant que les pièces étaient encore au sol. Une fois rabotées, les solives sont mises en place. Nous trouvons (on ze web) du parquet en pin des landes massif pour poser sur ce solivage ; notre plafond a ainsi fière allure !

Le camion livre le parquet sous le regard attentif des plus jeunes :

IMG_1826.jpg

Là encore, c'est en souvenir du plafond de la petite maison, fait en OSB, et les 4 couches de peinture qui suivirent, et un résultat bof-bof, qu'on a cherché une autre solution : le parquet, en lame large (17cm) Ensuite, à l'étage c'est la poursuite de l'ossature et, au rez de chaussée, l'assemblage des fermes, sur la zone des cuves.

IMG_1844.jpg

Elles seront montées, ainsi que chevrons, faîtière, sablières etc, par le camion grue qui vient mercredi 2 septembre. Le vent se calme enfin, après 7 jours de turbulences comme on en a l'habitude par ici, la pluie arrive. Normal c'est la rentrée, il faut se mettre dans l'ambiance. Le chantier se poursuit toujours à bon rythme...

 

 

Commentaires

1. Le vendredi 4 septembre 2015, 18:19 par Mam'

BRAVO ! ! C'est vraiment bien avancé depuis mon passage ! ! Les tuiles vont bientôt
être posées. Et tout est bien expliqué, les "pourquoi" des "comment" ! ! C'est intéressant !

2. Le mercredi 9 septembre 2015, 19:46 par Mam'

Je revois tout cela avecplaisir, après l'avoir vu en réél en son temps ! ! Beau travail ! !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet