maison paille et ossature bois

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

L'Hiver est là...et les travaux continuent !

Il sera question de peinture, de tomettes, de cuisine ...

IMG_2060.jpg

Le 1er janvier, à la Vialle... les chevaux se caillent !

Promis, on en arrête là avec la poésie.

Quelques herbes, prisent dans le brouillard givrant...

IMG_2062.jpg

Et à part ça ? Quoi de neuf au chantier ?

Du coté de la chappe en terre crue, qui est enfin sèche, une nouvelle étape se prépare... Tout d'abord, il faut passer une couche d'huile de lin, chaude (mais attention à ne pas trop chauffer car l'huile peut s'enflammer) sur toute la surface. On obtient ensuite un bel effet "smog"

IMG_2066.jpg

Ensuite, il faut, durant 12 à 24 h,  faire tremper les pigments, venus de Suède il y a quelques mois. De Suède ? De Suède, et si vous ne maîtrisez pas tout à fait le suédois (car le site n'est pas traduit en anglais, langue que vous auriez à la rigueur pu capter) vous remerciez gxxxgle translate. Vraiment. Le suédois passé à la moulinette du traducteur automatique, c'est mal traduit, mais ça dépanne et c'est rigolo.

L'achat des pigment chez http://www.avjord.se/ était intéressant pour deux raisons : 1/ l'auteur du site a testé l'exacte proportion de pigment/huile/lin dans la peinture à Tempera qui recouvre la chappe, 2/ le nuancier en ligne est bien pratique (quoique ..., on verra plus tard pourquoi) pour choisir sa couleur.

IMG_2067.jpg

Donc ekologiska hönsägg, c'est des oeufs bio, kallpressad linolja, c'est l'huile de lin. On mélange les quantités données sur le sac de pigment et on passe au mixer pour faire une belle mayo.

IMG_2091.jpg

A ceci on ajoute les pigments qui ont trempé dans une exacte quantité d'eau depuis la veille, puis on mixe à nouveau, et la peinture est prête !

IMG_2094.jpg

Sur la photo ci-dessus et ci-dessous, il s'agit du primaire, à base d'eau-pigment-oeufs-huile de lin. Le (ou la ?) primaire permet une meilleure accroche sur le support. On en passe deux couches, la 2e quand la 1e est sèche, cela va sans dire.

IMG_2097.jpg

Ensuite, on prépare sur le même modèle, mais en respectant les proportions d'eau/oeufs/huile de lin de la couleur choisie dans le nuancier. Pour nous, un bleu grisé, appelé "25 mars". Mais qui, une fois étalé sur le sol, apparait un peu trop bleu (le bleu ciel de nos menuiseries). Joli, mais trop bleu. Sur la 2e couche, j'ajouterai donc un peu de terre d'ombre pour la rendre plus terne...

IMG_2124.jpg

A l'étage, les sols ne sont toujours pas finis... Les tomettes, ça occupe !

Donc il faut finir de coller là où des petits bouts manquaient, finir de jointer...

IMG_2109.jpg

... tout nettoyer (vinaigre et huile de coude), poncer (pauvres genoux) ...

IMG_2099.jpg

...et enfin protéger. J'ai choisi la version huile de lin et essence de thérébentine, un peu polluant (pleins de vilains COV, tu peux le dire!) mais vraiment efficace pour imperméabiliser les tomettes. ça se passe en plusieurs couches, d'un 1er mélange à 25% huile+ 75% essence (on peut en passer plusieurs fois), puis un 2e mélange 50-50, et enfin le dernier mélange 75%huile et 25% thérébentine (qu'on peut être amené à passer au pinceau plusieurs fois là aussi, carreau par carreau). Un très très gros boulot, ces tomettes ! Mais une fois nettoyées, c'est chouette !

IMG_2108.jpg 

Fin décembre, en une journée, le menuisier passe et la cuisine est installée (c'est l'effet baguette magique). Des casseroliers, des placards, un rêve, quoi !

IMG_2125.jpg

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet