maison paille et ossature bois

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

2. Cunette, Delta MS et mur de chèvre

Après avoir enduits les murs extérieurs des soubassements, on continue d'œuvrer afin de boucher enfin ces trous qui entourent la bâtisse.

On commence donc par poser les Delta MS et là, petite erreur: on l'a posée à l'envers. Ce n'est pas grave compte tenu de la faible hauteur à recouvrir.DSC_0003_1889_.jpg
 Ensuite on a posé une cunnette, petit canal en béton qui fait le tour du batiment avec une pente minimale de 1cm par mètre. Nous on a envoyé à peut près 1,5cm. DSC_0007_1893_.jpg
Une fois le béton de la cunnette sec, on y pose un drain. Puis l'on laisse un espace. Comme le trou est large et que l'on doit recouvrir le drain de galets et ensuite de gravier, on a fait un petit muret avec des grosses pierres. D'un coté on mettra donc les galets (après avoir bien callé le drain jaune sur la cunette) que l'on recouvrira d'un bidim, et de l'autre coté de ce muret on balance du remblai. On a appelé ce muret vite fait, un mur de chèvre.
 
DSC_0030_1916_.jpg 

MAJ 9 aout 2009
DSC_0004_2004_.jpg
On remarque au passage qu'on a remis le delta MS dans le bon sens, au moins sur deux faces de la petite maison.
JDL, on t'écoute ! On remarque aussi que l'on a percé le mur et posé des barres de fers. Elles serviront à consolider la semelle du mur de pierre que l'on va poser dessus. DSC_0003_2003_.jpg
DSC_0001_2001_.jpg
Et l'on termine en mettant un peu de remblais derrière le mur de chèvre pour le consolider.

Et pendant que l'on travaille dans notre coin, SOLAL construit son garage en pierre et argile (avec l'aide de sa maman super géniale): DSC_0042_2042_.jpg
Voici ci dessous un schéma du principe que j'expique dans le prochain post "3. L'inévitable second mur de la méthode GREB": fondbureau2w.jpg

Commentaires

1. Le dimanche 22 janvier 2012, 16:44 par franck-nat

Philippe,

Je préfère ce schéma avec l'isolant intérieur qui vient en continuité de l'isolant du sol
A celui de l'article "5. L'inévitable second mur de la méthode GREB (SUITE)", tout en bas, avec le liège coté extérieur, qui fait apparaitre un pont thermique plus important.

PS : j'étais venu t'aider 2 jours fin aout 2010, et je suis thermicien,

En tout cas, encore bravo pour le site web,

2. Le lundi 21 mai 2012, 20:22 par didcoo

bonjour, plein de faute dans ce schéma, humidité ascensionelle garanti, pas de joint diba , le drain jusque au pied de la semelle, sans oublier les ponts thermiques, manque un cimentage hydrofuge, les rives du platon, ...

3. Le lundi 11 juin 2012, 11:54 par phch

Bonjour,
Holà holà...
Alors là, j'ai affaire à un pro. Merci pour vos remarques. Pas certain que mon schéma soit de plein de fautes, je dirais plutôt qu'il est incomplet. Mais didcoo vous avez raison quand même, cela laisse apparaitre des erreurs.
Pour l'humidité ascensionnelle, j'ai pas noté sur ce schéma mais sous 'arase 2 nous avons mis une toile type joint diba (pour info joint diba: http://www.emg-ag.be/index.php?/fr/...)puis à noouveau avant de poser la paille.
Pour le pont thermique, effectivement, j'en parle dans le double mur de la méthode greb (http://maisonpaille.studio109.com/i...) c'est effectivement une erreur (assumée). Le cimentage hydrofuge a été appliqué, voir même renforcé avec une bande de plastique goudron ou une peinture ad hoc voir sur : http://maisonpaille.studio109.com/i...
Pour les rives du platon, ici les rives du delta MS (plaques de PVC qui ferment le haut du delta ms posé), cela a été posé avant de remblayer quand on a remblayé. Sinon c'est en attente.
Merci de m'avoir permis de faire cette mise au point.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet