maison paille et ossature bois

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

C'est la ouate !

Poursuite de l'isolation de la maison...

Les murs, c'était déjà fait, restait la toiture (le sol, ça viendra plus tard). On a fait le choix de la ouate insufflée entre chevrons (30 cm). C'est à nouveau Fabien qui s'y attèle et je lui donne un petit coup de main pendant 2 jours  pour l'insufflation.

Avant ça, Fabien avait tout préparé : il a cloisonné les chevrons pour faire des coffres (environ 2,50 m x 0,60 m) et fermé le tout par du frein vapeur.

DSCF0097.jpg

Ensuite, on a envoyé 109 ballots de ouate (soit un peu plus d'1,3 tonne) via une machine louée pour l'occasion. La ouate (marque Universell de Soprema), insufflée en 30 cm permet d'obtenir, avec une densité de 50-60 kg/m3, une résistance thermique de 7. Pour la toiture, qui représente tout de même 30% des pertes de chaleur, c'est bien (à titre de comparaison, un mur c'est 25%). La ouate a un avis technique et même un acermi (ça veut dire que c'est testé et sérieux, en principe). La polémique lié à l'ajout de sel de bore (pour la rendre résistante au feu et aux champignons) s'est calmée ces dernières années, permettant à la ouate de reprendre des parts de marché. Certains ont même supposé que les vendeurs de laine de verre avaient lancé la polémique. Il n'empêche, même si on aurait préféré la paille, la ouate reste l'un des isolants les mieux placés en terme de prix, son energie grise est très faible et son efficacité est prouvée. Dont acte.

PHCH9818.jpg

On vérifie que dans la souffleuse cardeuse ça ne fait pas de gros paquets...et puis le pétrin, c'est fascinant à regarder tourner !

PHCH9826.jpg

A l'aide d'une buse spéciale, Fabien perce le frein vapeur et insuffle. Ensuite il rebouche avec du scotch. Super ! On a la tête au chaud !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet