maison paille et ossature bois

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

BASSINS D'EPURATION REMPLIS

Ca y est les bassins sont remplis de leurs substrats. Cela ne s'est pas fait sans peine...
Heureusement la main d'oeuvre était au rendez vous. Merci à Damien, Denis, Arnaud et Lucien.



Ca y est les bassins sont vraiment prêts. Un terrassement autour avec drains, des pierres posées en mur pour retenir la terre.
Autour du regard du dernier bassin, Arnaud a carrément monté un petit mur consolidateur et protecteur.



Au fond des bassins un lit de sable afin de niveler le fond et aussi de protéger la bâche qui sera posée dessus.
On voit sur cette image (ci dessus) le tuyau de répartition du second bassin.



Ci dessus l'autre bout (l'extremité) du second bassin. Une petite cunette dans l'angle. Le tuyau bleu du dessus sera emmanché dans la sortie.



Premier bassin. Idem pour le sable au fond, une petite cunette aussi.



... petite cunette qui mène à la sortie. La aussi sera installé un tuyau drainant quand les baches seront posées et au fur et à mesure du remplissage des galets.





On pose un premier feutre assez épais de 400gr, un bidim. Dessus on pose une bâche EPDM. J'ai commandé cela chez
http://www.bassin-online.com . La commande totale pour les deux bassins est de 700 euros.



Les baches posées, les angles pliés (désolé pas de photos...) on pose dessus un second bidim moins épais.
On bloque le tout avec des poutres de bois qui seront fixées par la suite. On pose sur le fond des petit moelons de 5cm sur lequel seront élevées les plaques de briques de 70x50cm qui sépareront le premier bassin en deux.



Premier remplissage avec des galets. On a bricolé pas mal de rampes. Surtout pour le bassin du bas.



Second remplissage avec du gravier.



Et enfin du sable.



Au milieu du premier bassin un petit muret que l'on a placer pour séparation. Ce sont les plaques de brique de 70x50.
Je vais les remplir de mortier afin d'assurer un minimum d'étanchéité dans le temps.



Voilà c'est presque fini. Un dernier bidim qui recouvre le sable, en attendant que les poutres des abords soient posées et que le terrassement de finition soit fait. Ensuite on enlèvera ce bidim protecteur et on plantera.






Commentaires

1. Le samedi 3 avril 2010, 21:13 par Jonathan & Florianne

Eh bien ca en fait des m3 de granulats trimbalés !
Beau boulot !
++
Jon

2. Le vendredi 16 avril 2010, 13:15 par SEB

Bravo pour tout ce boulot; en autoconstruction; avez-vous estimé les économies en autoconstruction par rapport a l'intervention d'une entreprise?

L'étude constitue-t-elle un gros poste?

Je vois souvent de la pouzzolane sur les sites mais pas sur to nbassin, cela est-il un choix?

3. Le dimanche 18 avril 2010, 18:23 par phch

Merci pour l'encouragement.

Pour l'instant cela n'a pas été fait. Je publierais un récapitulatif financier. Du fait de mon absence partielle mais importante sur ce chantier lors de la construction des bassins, le compte seront faussés car j'ai du utiliser de la main d'oeuvre extérieure pour avancer.

Le coup de l'étude est de 500 euros hors déplacement, ce qui n'en fait pas un poste important coté finance. Cette intervention  reste essentielle pour plusieurs raisons. Les principales étant de pouvoir s'appuyer sur une telle étude pour "passer" au niveau des autorités et d'avoir aussi un dossier de mise en oeuvre qui tient la route. Points essentiels lorsque l'on se lance dans une fabrication de ce type.

Pour la pouzzolane, il n'en est pas fait mention sur le dossier. j'interrogerais quand même le cabinet d'étude.

A plus:

Philippe

4. Le mardi 10 août 2010, 21:50 par SEB

Salut; pour les plantations, tu as déja ton fournisseur?

Où en es-tu?

Sinon pour le sable je crois qu'il est spécial; d'où vient-il?

Merci

5. Le samedi 14 août 2010, 10:12 par phch

Bonjour Seb,

Oui, pour les plantations j'ai Denis. Il est paysagiste, jardinier, maraicher, ... bref il a la main verte. Il a chez lui une station à peu près de ce type d'où quelques plans viendront. Il m'a d'ailleurs donné un coup de main pour la mise en œuvre de la station.

Le sable a juste une granulométrie spéciale et il doit être propre (si possible lavé). De même pour les galets.

Enfin et pour finir, j'ajouterais que si le station d'épuration est placée sur un terrain en pente, il faut faire en sorte (par drainage) que l'eau de ruissellement ne vienne pas envahir les bassins par fort orage. Cela parait évident. Je n'y avais pas pensé et ce n'est que lors d'un fort orage la semaine dernière... Il y a eu 6cm en 3/4 d'heure, et comme au dessus de la station d'épuration il y a environ 500 m2 de terrain sec + débord de route, cela fait pas mal d'eau qui est arrivé droit dessus !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet